9. oct., 2015

EN HOMMAGE A GAIA

Tel le Torrent roulant son écume,
Se taillant un passage, ... "de toute façon",
Et s'apaisant dans sa vallée...
Tel le Volcan déversant son trop plein d'énergie,
En de superbes et dévorantes gerbes,
Dans un bouillonnement primaire
Et s'en retournant au calme...
Tel l'Océan, avançant et reculant,
Polissant et repolissant ses galets,
Et revenant toujours, immuable...
Et toi, Montagne majestueuse,
Immense, respectueuse, protectrice et rassurante,
Nature dégoulinante de couleurs et de vie.

Chère Terre !
Terre Mère, Mère de mes ancêtres,
Tu es vivante et rayonnante sous mes pieds.

J'aime la douceur de tes matins brumeux,
Prometteurs d'une belle journée,
Les perles de rosée sur les fils de l'araignée,
Le chien et le chat m'accompagnant dans cette redécouverte,
Les oiseaux se réveillant... tout doucement...

Intérieur, pensées, retour à l'essentiel, à soi, à la terre,
Respect de toute chose et de la vie, font de ma création le fil conducteur,
Reliant la terre sous mes pieds ...,
Essentielle,
En un POT, simplement POT,
Par l'eau, le feu et la couleur.

Mes chères poteries,
Plutôt que "tourmentées" ou "de caractère",
Mouvantes, remplies d'une belle âme je vous préfère,
Et tout simplement vous dire MERCI,
Je vous aime.





écrit par Monique DEGUILHEM (MONI)